Recommendations de l'OMS

WHO Code banner

Medela apporte son soutien plein et entier aux recommandations de l'Organisation mondiale de la Santé quant à la durée de l'allaitement.

L'OMS recommande aux mères du monde entier d'allaiter exclusivement les nourrissons pendant les six premiers mois afin de parvenir à une croissance, un développement et un état de santé optimaux. Ils doivent ensuite manger des aliments complémentaires tout en continuant à être allaités jusqu'à l'âge de deux ans ou plus.

Les organisations de santé internationales conviennent que l'allaitement en tant que nutrition adaptée à cette période contribue à développer le cerveau des bébés, à alimenter leur croissance, à améliorer leurs résultats scolaires et à réduire les risques de développer des maladies comme le diabète et l'obésité.1 Medela est d'accord avec cette observation.

Les mille premiers jours de votre bébé, soit de la conception jusqu'à son deuxième anniversaire environ, représentent une opportunité en or pour poser les bases de sa santé et de son bien-être ultérieurs.2  Dès l'instant où vous tombez enceinte, votre corps commence à créer un être humain entièrement nouveau. En l'espace d'un mois, il commence également à développer un nouveau système d'alimentation absolument fascinant.3 Non seulement votre lait maternel est riche en protéines, en minéraux, en vitamines et en matières grasses dans les proportions exactes dont votre bébé a besoin, mais il contient aussi des milliers d'agents protecteurs, de facteurs de croissance et de cellules qui luttent contre les infections, contribuent au développement cérébral de votre bébé et posent les bases de sa future santé, et de la vôtre, par la même occasion. Allaiter vous protège contre le cancer du sein et pourrait également vous protéger contre le cancer des ovaires et le diabète de type 2.1

Votre lait maternel, exceptionnel, s'adapte sur mesure à votre bébé, à chaque étape de son développement, du nouveau-né au jeune enfant, et évolue en fonction de ses besoins quotidiens. 4 Votre lait maternel est littéralement composé de milliers d’ingrédients, dont la grande majorité est impossible à reconstituer artificiellement.

Votre style de vie n'a pas non plus à être parfait pour allaiter. En réalité, les études menées dans le monde entier démontrent que même si les mamans ont une alimentation déficitaire,5 allaiter leur bébé comporte tout de même les bienfaits que n'apporte pas le lait artificiel.1

Et il ne s'agit pas que de ça ! L'allaitement est plus respectueux de l'environnement que le lait artificiel. En effet, il n'implique ni élevage intensif ni consommation excessive d'eau, ne génère pas de pollution lors de sa fabrication ni de recours à des combustibles fossiles, n'a pas besoin de carburant et ne rejette pas d'émissions pour le transport, et ne demande aucun emballage. Rien qu'aux États-Unis, 550 millions de boîtes de lait artificiel sont consommées chaque année. 6

L'utilisation du lait artificiel en complément à l'allaitement n'est pas recommandée. Vos seins ont besoin d'une stimulation régulière via l'allaitement afin que vous puissiez disposer d'une bonne production de lait dès à présent et pour le futur. Si vous souhaitez introduire l'alimentation au biberon, il est conseillé d'attendre que votre production de lait soit bien établie et que l'allaitement se passe bien. L'introduction de biberons de lait artificiel laisse un sentiment de satiété aux bébés qui n'ont plus envie de s'alimenter aussi régulièrement au sein. De ce fait, la capacité du sein à produire suffisamment de lait est également réduite. Il faut avoir recours au lait artificiel uniquement en cas de nécessité médicale, dont les raisons seront discutées par votre professionnel de santé.