Initiation axée sur les mères présentant des facteurs de risque en matière de lactation

Les premières heures et les premiers jours suivant la naissance sont essentiels pour que la mère et son bébé parviennent à initier et à amplifier leur production de lait de manière effective. Il est ainsi essentiel de fournir aux mères un soutien et des conseils appropriés pendant cette période.

Les mères sont plus susceptibles d'arrêter d'allaiter lorsqu'elles estiment que leur production de lait est insuffisante. Les mères dont les bébés n'arrivent pas à prendre le sein efficacement ou qui présentent des facteurs de risque en matière de lactation ont besoin d'un soutien supplémentaire pour établir leur production de lait. L'utilisation de tire-lait hospitaliers pour stimuler les seins peut apporter un soutien précieux dans de tels cas. Il est donc utile d'identifier et de suivre les femmes présentant des facteurs de risque d'activation sécrétoire tardive, auxquelles l'utilisation précoce d'un tire-lait pourrait être bénéfique afin d'initier et d'amplifier une production de lait adéquate.

Lars Bode, professeur de pédiatrie et directeur du Centre d'excellence pour la recherche sur la mère, le lait et le nourrisson (MOMI CORE), Université de Californie, San Diego, États-Unis Avec tous les changements intervenus dans la pratique clinique, nous devons donner aux parents des informations fondées sur des données probantes afin qu'ils demandent le soutien approprié pour l'initiation et l'allaitement à la maternité, et assurent ainsi une production de lait adéquate à long terme.

Initiation de la production de lait

Toutes les mères vivent les mêmes processus de lactation pour atteindre une production de lait adéquate, qu’elles accouchent à terme ou prématurément. Cette évolution quotidienne de la production de lait est divisée en quatre étapes consécutives :

  • Développement du tissu mammaire
  • Initiation de la production de lait
  • Amplification de la production de lait
  • Maintien de la production de lait

Ces étapes étant clairement interdépendantes, il est important de mettre les choses au point dès le départ, car cela aura un impact non négligeable sur la réussite de la production de lait à long terme.

Téléchargez l'infographie sur l'initiation de la production de lait

Guide pour les professionnels de santé : allaitement et tirage du lait pendant la COVID-19

Basée sur des données actualisées de l'OMS et de l'UNICEF, cette infographie fournit aux professionnels de santé des réponses aux questions les plus fréquemment posées lorsque des mamans allaitantes ont ou pensent avoir le coronavirus et qu'elles allaitent ou tirent leur lait pour leur bébé, qu'il soit né à terme ou prématuré, dans une unité de soins intensifs néonatals (USIN).

Cliquez ici pour télécharger un organigramme facile à suivre qui permet de prendre rapidement la bonne décision afin de pouvoir poursuivre l'allaitement et le tirage du lait en toute sécurité pendant cette période de COVID-19.

Cliquez ici pour obtenir des conseils utiles pour aider les mamans à garder confiance en leur capacité à allaiter

 

Conditions à risque ayant un impact sur l'initiation de l'allaitement

Certains facteurs doivent être pris en compte pour déterminer le risque d'activation sécrétoire tardive. Trois de ces facteurs de risque peuvent être évalués avant la naissance (âge de la mère, gravidité, poids), et le quatrième, l'accouchement, juste avant la naissance ou pendant le processus de naissance (césarienne non planifiée). Une intervention clinique appropriée au bon moment peut offrir à une mère la meilleure chance d'atteindre ses objectifs d'allaitement. Ainsi, les mères présentant ces conditions devraient être informées des difficultés qu'elles peuvent rencontrer en matière d'allaitement.

Cliquez ici pour télécharger l'infographie sur les dix conditions à risque spécifiques à prendre en compte avant et après la naissance, qui peuvent avoir un impact sur le succès de l'allaitement ou de la production de lait maternel.

 

Améliorer le retard de lactogenèse et la suppression de la lactation chez les mères à risque

La capacité d'initier, d'amplifier et de maintenir des volumes de lait maternel suffisants pour répondre aux besoins d'un bébé dépend de facteurs complexes qui s'entrecroisent. En outre, il existe de multiples facteurs de risque maternels de retard de la production de lait et de suppression de la lactation.

Dans de nombreuses situations, aucune intervention n'est lancée tant que la mère ne signale pas de problèmes. En identifiant les mères à risque de retard ou de suppression de la production de lait, en particulier les mères présentant des facteurs de risque multiples, les cliniciens peuvent accroître la surveillance des progrès de l'alimentation du bébé et intervenir de manière proactive.


Télécharger le whitepaper sur l'amélioration du retard de lactogenèse et de la suppression de la lactation chez les mères à risque par Jean Rucks Rhodes

 

Bien démarrer : la fenêtre d'opportunités critique pour établir la lactation et améliorer la satisfaction de la patiente

La professeure Diane Spatz, PhD, RN-BC, FAAN, présente des stratégies fondées sur des données probantes pour traiter les problèmes de lactation sous-optimale liés aux facteurs de risque de lactation maternelle et mettre en œuvre des changements de pratique qui ont un impact sur les résultats de la lactation maternelle.

Preuves de l'impact En savoir plus Transition maternité-maison En savoir plus